vendredi 29 juillet 2016

CARCES (1) balade en Provence

A 130 m d'altitude entre les Alpes provençales et les plages de Méditerranée, Carcès  se niche au centre du Var.




Carcès offre une particularité insolite qui vous amène à la découverte de  fresques murales disséminées sur les façades de boutiques, de l'Office de Tourisme ou de bâtiments communaux. 



mercredi 27 juillet 2016

DEBARQUEMENT - (3) - Ste Mère Eglise



Sainte mère l'église  tient à rendre un hommage particulier à ses libérateurs.
 L’un d’entre eux, John Steele de la 82ème division des troupes aéroportées est devenu célèbre malgré lui.  




Dans la nuit du 5 au 6 juin 1944, lors du parachutage des troupes sur la zone de Sainte-Mère-Eglise, John fut atteint à la jambe par un éclat d'obus.
 Il ne pouvait plus contrôler son parachute et atterrit finalement sur le clocher de l'église aux alentours de 4h00 du matin.
 John se balançait et tentait de se libérer de son parachute tandis que sur la place, tout autour de l'église, la bataille faisait rage. Il essaya de se décrocher à l'aide de son couteau mais malheureusement il fit tomber son arme. 
Il prit alors la décision de faire le mort afin d'éviter de servir de cible à l'ennemi. Après plus de deux heures, un soldat allemand du nom de Rudolf May vint le décrocher. John fut soigné et fait prisonnier. Il s'évada trois jours après, rejoignit les lignes alliées et fut transféré vers un hôpital en Angleterre.




La Statue pour la Paix dans le Monde,  de GrandCamp-Maisy est cadeau d'un artiste chinois : Yao Yuan, à l'occasioin du 60ème anniversaire du débarquement. (dans le diaporama)

En acier inoxydable, ~20 mètres et 12 tonnes, elle a été inaugurée le 3 juin 2004.

lundi 25 juillet 2016

DEBARQUEMENT Juin 44 - les plages (2)

Omaha beach
S'il est un endroit où le Débarquement a failli échouer, c'est bien sur la plage Omaha Beach située à Colleville-sur-Mer. Les lourdes pertes que les troupes américaines y subiront le Jour J lui vaudront le triste surnom de Bloody Omaha, « Omaha la sanglante ».



Le sort de la France et de l'Europe entière s'est joué ici le 6 juin 1944. 
Le littoral du Bessin est bordé de falaises calcaires abruptes, s'élevant de quelques dizaines de mètres au-dessus de la mer. Inauguré en 1956, le cimetière américain de Colleville a été édifié au cœur d'un espace de 70 hectares concédé par la France aux États-Unis.
 La visite commence par la découverte du Visitor Center où sont expliqués les tenants et aboutissants de l'Opération Overlord.

9387 pierres tombales....



vendredi 22 juillet 2016

BANON en Provence

Banon est un village des Alpes-de-Haute-Provence , réputé en été surtout avec les champs de lavande  et à son fromage communément appelé le Banon.
Présenté enveloppé dans des feuilles de châtaigniers c'est un fromage au lait cru et entier de chèvre.



Il est agréable de flâner  dans les vieilles ruelles , d'admirer de  belles demeures aux portes anciennes.
Une autre particularité du village : la librairie du "Bleuet" 
Pour plus d'infos sur cette librairie, souvent à la Une de la presse voir  ci-dessous

http://culturebox.francetvinfo.fr/livres/evenements/le-sauvetage-de-la-librairie-le-bleuet-qui-voulait-concurrencer-amazon-214235

Les photos de la librairie je les dédicace à Khanel


mercredi 20 juillet 2016

DEBARQUEMENT Juin 44 : les plages (1)

COURSEULLES-SUR-MER
Juno Beach, de Ver-sur-Mer à Saint-Aubin-sur-Mer, est le secteur de débarquement de la 3rd Canadian Infantry Division, commandée par le General Keller.



 À Courseulles-sur-Mer les Allemands ont fortifié l’embouchure de la Seulles. Le 6 juin 1944, à 7 h 45, les chars amphibies du 1st Hussars sont mis à la mer à trois kilomètres de la côte, beaucoup sombrent à cause de la forte houle, ceux qui abordent la plage ouvrent immédiatement le feu sur les positions allemandes, ils permettent à la 7th Brigade de déboucher rapidement et de libérer Courseulles-sur-Mer en quelques heures. Au soir du 6 juin, 21 500 hommes et 3 200 véhicules ont débarqué sur Juno Beach.

ARROMANCHES

Situé au cœur des plages du débarquement, Arromanches est aujourd’hui un village mondialement connu grâce à la présence des vestiges du célèbre port artificiel (Mulberry B)
Un musée est consacré à cet incroyable défi technique que furent la construction et la mise en place du port artificiel. 



lundi 18 juillet 2016

BEUVRON en Auge (2)

(Suite de notre petite balade dans Beuvron en Auge)
Faire une halte à Beuvron en Auge, c'est profiter du calme et de la tranquillité de la campagne du Calvados, c'est pousser la porte des boutiques du village et pouvoir déguster des produits régionaux .



C'est aussi un village reconnu par la qualité de son fleurissement qui lui vaut, depuis plusieurs années consécutives, la récompense de 3 fleurs au concours national des Villes et Villages fleuris.

 Le Pays d’Auge est intéressant, du fait de l’importance de la filière de la pomme dans cette "Petite Région Agricole". Il présente tout d’abord des conditions favorables à l’implantation de vergers pour la fabrication du cidre : la pluviométrie y est importante plus à l’Est qu’à l’Ouest du Pays d’Auge .
Beuvron fait partie de la route du cidre.





vendredi 15 juillet 2016

COTIGNAC (3) balade en Provence

 Je vous propose maintenant d'accéder à la falaise qui surplombe la ville. Dans cette falaise se trouvaient les maisons troglodytiques.
Il faut donc y monter par des escaliers et des passerelles. Certains passages sont si bas qu'il faut presque y aller à 4 pattes !!, d'autres font douter de leur solidité. Mais arrivé là haut on a une belle vue sur la ville et les alentours.



Ces abris naturels ne furent utilisés comme habitations (ou au moins comme refuges), qu'à partir des périodes d'invasions maures et hongroises, période où commença le détournement de la rivière la Cassole vers le lieu-dit "Les Derrocs". La rivière s'écoulait en effet en plein milieu du village actuel !

Jusqu'au siècle dernier, le rocher servit aussi de carrière pour les constructions. Des habitations, destinées à l'économie (moulins) et au stockage de denrées et du bétail, étaient accolées à la roche. Quelques habitants s'installèrent dans des maisons troglodytiques.



mercredi 13 juillet 2016

BEUVRON en Auge (1)

 Beuvron en Auge  se situe  à égale distance entre Caen et Lisieux 

Ce petit village normand possède un patrimoine remarquable :
.le Vieux Manoir du XVIème siècle,
.l'ancienne auberge de la Boule d'Or du XVIIIème siècle, 
.les maisons à colombages du XVIIème et XVIIIème siècle. 
.Aux Trois Damoiselles, chambres d'hôtes 




 Un petit cours d'eau traverse Beuvron-en-Auge, "le Doigt".
 Ce nom étonnant viendrait d'une déformation de "Douet", qui signifie ruisseau en patois Augeron.
On peut trouver 2 lavoirs dans ce petit village, classé d'ailleurs beau village de France.



lundi 11 juillet 2016

CAEN - fin de la visite

Restaurée au début du siècle, la tour Leroy est la seule tour haute importante qui subsiste encore dans l’agglomération. Elle faisait partie des remparts qui entouraient le Bourg-le-Roi, incluant le château. Ce vestige marquait l’entrée de la ville par la voie fluviale




L'abbaye aux dames
La Reine Mathilde repose depuis 1083 dans l'église de l'abbaye bénédictine qu'elle fonda  pour avoir épousé son lointain cousin le Duc Guillaume. 
Quarante six abbesses, recevant le titre de "Madame de Caen", se succèdèrent à la tête de  ce monastère féminin jusqu'à la Révolution.

La rue du Vaugueux a donné son nom à ce faubourg bâti au pied de la collégiale du Saint-Sépulcre.
"Val des gueux", ou plutôt "val du gué", ce quartier populaire entre Château et port avait autrefois mauvaise réputation. 
Les grands-parents d'Edith Piaf tenaient, au début du siècle, un café rue Porte au Berger.



vendredi 8 juillet 2016

COTIGNAC (2) balade en Provence

Il y a 17 fontaines à Cotignac.
 Lorsque les habitants sont venus s’installer au pied du rocher, les Municipalités voulaient fournir en eau potable toutes les familles. Pour cela, elles achetaient des sources, construisaient des fontaines et installaient des canalisations minutieusement entretenues. La population grandissant, le nombre de fontaines a augmenté, elles se sont éparpillées sur toute la commune.



Une autre façon d'éviter la chaleur en été,  balader dans les ruelles étroites, les calades (des passages voûtés).

le moulin du Piquet
« Piquet » vient de droit de mouture. Lorsqu’en 1521, le Seigneur céda ce moulin à la Communauté, il se réserva le droit de mouture d’olives pour lui et pour ses hommes de confiance. Sur les 14 moulins à huile publics qui existaient à la fin du XIXème siècle, c’est le dernier qui ait fonctionné.



mercredi 6 juillet 2016

CAEN - Hôtel de ville

 En janvier 1965, l’ancienne Abbaye-aux-Hommes devint le siège de l’Hôtel de Ville de Caen, l’un des plus beaux de France encore aujourd’hui.










Place St Sauveur
La place était jusqu'à la Révolution le lieu des exécutions publiques, d'où le surnom d' "Exécuteur" attribué à l'église Saint-Sauveur.
 A l'emplacement de l'échafaud s'élève aujourd'hui la statue du roi Louis XIV.
Par une ordonnance de 1735, les échevins de la ville demandèrent aux propriétaires de remplacer leurs vieilles maisons, à pans de bois pour la plupart, par des immeubles suivant un programme architectural.
 Seuls les hôtels aristocratiques avec leur fronton triangulaire viennent rompre l'harmonie de ces alignements réguliers.





lundi 4 juillet 2016

CAEN - des édifices

église notre dame de Froiderue
La particularité de cette église est d'avoir deux nefs accolées qui communiquent entre elles. 
Autre caractéristique sur sa façade : un porche avec un beau portail flamboyant du XVe siècle et un curieux escalier en spirale qui ne conduit nulle part.



Tout au bout de la rue nous arrivons sur la place Fontette où l'on peut voir le tribunal de justice, exemple du néo-classicisme.



L'abbaye aux Hommes est l'une des 2 abbayes, avec l'abbaye aux Dames, fondées par Guillaume le Conquérant à Caen en Normandie en 1063.




L'abbaye bénédictine de Saint-Etienne de Caen, dite Abbaye aux Hommes fut consacrée en 1077. Les bâtiments monastiques du 18e siècle abrite désormais la mairie de Caen. (mairie, prochain diaporama)

vendredi 1 juillet 2016

COTIGNAC (1) - balade en Provence

Cotignac, village de caractère de 2146 habitants, se blottit au pied d’un immense rocher de tuf de 400 mètres de long sur 80 mètres de haut. A l’ère quaternaire, la rivière La Cassole, coulait par-dessus le rocher. Le village actuel n’était alors que la base de cette immense chute d’eau. 
Depuis les années 1000 et ce jusqu’au XIXème siècle, cette rivière a été détournée et passe à présent à l’est du village et se jette dans l’Argens. C’est donc les chutes de cette eau qui ont formé toutes les anfractuosités et les cascades pétrifiées. 


On commence par le lavoir du Cours alimenté par les eaux de la fontaine des 4 saisons et de la fontaine de la Cascade.
l'hôtel de ville :
En 1555, il y avait dans cet immeuble un four à pain au rez-de-chaussée et l’appartement du fournier au premier étage. Cependant, la chaleur dégagée par le four rendait l’appartement inhabitable.

Si bien qu’en 1558, on déménagea le four à pain et on conserva cet immeuble pour en faire la salle commune. Il a ensuite été agrandi de plusieurs étages.

Le campanile 
Daté de 1496, sa cloche a été classée en 1989 En fer forgé, comme souvent en Provence afin d’éviter que le mistral ne le casse, il est de forme solaire. Il était surmonté de fleurs de lys qui ont été enlevées à la révolution par deux révolutionnaires régionaux : Barras et Fréron.