samedi 30 mai 2015

MONACO (2) l'aquarium

 L’Aquarium du Musée est l’un des plus anciens au monde. Dès 1903, avant même l’inauguration du Temple de la Mer, poissons et invertébrés méditerranéens étaient déjà maintenus dans des bassins en ciment. Au début des années 1930, ils furent rejoints par des poissons tropicaux. 

Un petit aperçu de ses poissons, difficiles à photographier pour plusieurs raisons (ils bougent, c'est sombre, vitres loupes...)

 

MONACO (2) l'aquarium

Outre les bassins, des salles, des collections, des expositions permanentes ou temporaires.

Une salle emblématique :  la Salle de la Baleine : un squelette de 2,8 tonnes suspendu à plusieurs mètres de hauteur. Admirablement mis en scène dans le Musée, ce rorqual commun, échoué en 1896 sur la côte Ligure en Méditerranée, entraîne le visiteur vers le large.

 

 

Pour les Mamans

et pour

mon amie KHANEL

 

MONACO (2) l'aquarium

 

 

vendredi 29 mai 2015

LOURDES (fin)

basilique de l'immaculée conception

 

LOURDES (fin)

Également nommée Basilique Supérieure elle se développe sur 51 mètres de long, 21 mètres de large et 19 mètres de haut.

Elle comprend une nef divisée en neuf travées égales.

De style ogival du XIII° siècle elle fut bénie le 15 août 1871 et consacrée en juillet 1876. En 1908 elle a été encadrée par deux clochetons qui la relient au Rosaire.

Les vitraux présents dans la basilique de l'Immaculée Conception retracent l’histoire de la Vierge Marie jusqu’ à la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception par le pape Pie IX en 1854 et les Apparitions de Lourdes en 1858. 

 

mercredi 27 mai 2015

LOURDES (3) ND de Rosaire suite

LOURDES (3) ND de Rosaire suite

 

Dans la basilique de Lourdes chaque chapelle est ornée de mosaïques.

Les 15 chapelles représentent les scènes du Rosaire.

Les autels sont taillés dans du marbre et agrémentés de bronze, de cuivre, de cabochons et d'émaux de gemmes produits par de grands orfèvres parisiens.

 

lundi 25 mai 2015

LOURDES (2) ND de Rosaire

Haut lieu de pèlerinage de la ville, de style romano-byzantin,

Notre-Dame-du-Rosaire de Lourdes

permet d’accueillir 1 500 fidèles, et 80 000 visiteurs sur l’esplanade.

 

LOURDES (2) ND de Rosaire

 Elle a été conçue comme piédestal de la basilique de l’Immaculée Conception, située au dessus de la fameuse grotte de Lourdes dans laquelle Bernadette Soubirous aurait vu les apparitions de la Vierge Marie. 

Monument de très grand intérêt par l'ornementation de mosaïques vénitiennes étendues sur une surface de 2 000 m2

 

 

samedi 23 mai 2015

MONACO (1)

Construit à flanc du rocher mythique de Monaco, le Musée océanographique veille sur les océans depuis plus d’un siècle. Créé par le Prince Albert Ier, trisaïeul de S.A.S. le Prince Albert II de Monaco, il fut conçu dès l’origine comme un Palais entièrement dédié à l'Art et à la Science.

 

MONACO (1)

C' est une œuvre néo-classique de l’architecte Paul Delefortrie. Construit entre 1899 et 1910, , il a une façade monumentale avec de grandes sculptures de Gustave Dussar

Son architecture évoque en tous points le monde marin.

 

Marc Quinn et le Musée océanographique : une alchimie, un univers partagé.

La mer, la vie, la mort selon Marc Quinn au Musée océanographique de Monaco..

 

vendredi 22 mai 2015

LOURDES (1)

La grotte de Massabielle est un passage obligé pour tout visiteur se rendant aux sanctuaires de Lourdes, qu'on soit simple visiteur ou croyant.

Il est de tradition de venir à la grotte avec un cierge béni puis de l'allumer devant celle-ci en mémoire de ce geste effectué par Bernadette lors des premières apparitions de la Vierge.

LOURDES (1)

 

Des plaques sont en effet apposées à la roche avec le message suivant traduit dans toutes les langues pour inviter les pèlerins à venir boire et utiliser l'eau de Lourdes : Venez boire à la grotte et vous y laver.

 

c'était en Avril 2013 entre les 2 inondations terribles...le Gave de Pau était assez tourmenté, il faisait froid, gris...

 

 

mercredi 20 mai 2015

TARBES (4)

Si elle est occasionnellement un lieu de concert, l'église Saint-Jean reste néanmoins le vrai rendez-vous liturgique du coeur de ville.

Les commerces mitoyens rappellent que se tenait ici un des plus anciens marchés de la cité. Datant du XVème siècle, l'édifice actuel, de style gothique méridional, abrite un grand retable baroque du sculpteur Jean Brunel.

À la place Saint-Jean où au Moyen-Âge se déroulait officiellement son marché, tout près de l'église, une fontaine surprenante interpellera les visiteurs. 

TARBES (4)

 

On termine par la mairie : La mairie  édifice classique du XIXe siècle, jouxte la rue Maréchal Foch.

 Édifiée en 1907, elle dénote par sa franche monumentalité. 

Elle est surmontée d'un campanile et fait face à la place Jean Jaurès où trône la statue de Danton.

 

 

 

lundi 18 mai 2015

TARBES (3)

 

Tarbes, est une mosaïque et cela se retrouve dans ses façades : ville bigourdane, ville garnison, ville ouvrière, aux maisons de maîtres et aux édifices uniques.

 

Chaque époque est lisible dans le décor : le Lycée Théophile Gautier construit au XVIIIème, mais aussi un ensemble d'éléments architecturaux très variés : galeries, sculptures, trompe-l'oeil, lucarnes, marquises etc...

 

TARBES (3)

Une fontaine : celle des droits de l'enfant

Résolument ludique, cette fontaine est interactive : c'est un jeu d'enfant de la mettre en mouvement ! 

Conçue par Max Lorca (fontainiste de renommée internationale) en 1991, la sculpture comporte un joli bassin en forme de demi-lune avec jet d'eau bouillonnant puissamment éclairé le soir. Un socle de granit de 1 mètre de haut surplombe ce bassin, sur lequel une sphère de granit marbré rose et gris de 1 mètre de diamètre et de 1500 kg est mise en mouvement par un coussin d'eau sous pression. L'astuce qui consiste à faire pivoter la sphère sur elle-même au-dessus d'1 cm d'eau, à l'aide d'un léger coup de main reste souvent insoupçonnée, ce qui fait tout le secret et le mystère de l'édifice !

 

 

samedi 16 mai 2015

TOULON (fin)

Entre la rue Vezzani et le passage des Capucins, un monument fort original occupe la place Vatel. C'est la reproduction grandeur nature de l'avant d'un navire royal du XVIIIème siècle. L'original de la figure de proue, représentant Neptune, dieu romain de la mer, se trouve au musée de la Marine.

 

TOULON (fin)

Après la mer, les hauteurs !!

Le Mont Faron est le sommet calcaire qui surplombe la ville de Toulon et culmine à 584 mètres. Un téléphérique permet d'accéder au sommet, assez plat, qui abrite plusieurs forts militaires, un mémorial du débarquement allié en Provence et un zoo spécialisé dans l'élevage de félins.

Une route à sens unique permet également d'accéder au sommet (la montée se fait à l'ouest et la descente par l'est) et offre des points de vue spectaculaires sur la rade de Toulon.

 

vendredi 15 mai 2015

TARBES (2)

Un grand baldaquin baroque en marbre du XVIIIème siècle abrite l'autel majeur. 

 

TARBES (2)

« On ne voit que ça en rentrant dans la cathédrale », s'exclame l'abbé Puyau. 

« Napoléon avait décrit Tarbes comme étant une rue sans ville, un pont sans fleuve, un autel sans église, en référence à l'immense baldaquin », ajoute-t-il.

Sur la même place on trouve donc, la cathédrale, la préfecture et un ancien hôpital..

Dans le précédent diaporama, on a vu la statue du Ml Foch, voici la maison natale à présent ...

mercredi 13 mai 2015

TARBES (1)

 

Nous commençons la visite de la ville par une statue, face à la caserne du 1er Régiment des Hussards Parachutistes, la statue du maréchal Ferdinand Foch (1851-1929) trône dans une magistrale mise en scène .

 

TARBES (1)

Puis nous nous dirigeons vers La cathédrale Notre dame de la Sède

Au départ de style roman, l'édifice fut construit au XIIème siècle sur un site gallo-romain , cimetière mérovingien. Il s'est transformé au cours des temps. Du Moyen-Âge, il a gardé son nom d'origine latine, la Sède pour « siège de l'évêque » et les 2 absides du choeur. Le XIVème lui a apporté sa nef gothique et le XVIIIème, parmi les joyaux du lieu, le grand baldaquin baroque en marbre au-dessus de l'autel majeur...

 

 

 

http://www.musicscreen.be

lundi 11 mai 2015

SAUMUR (fin)

L'Ecole de Cavalerie est une des fiertés de la ville avec le célèbre Cadre Noir.

La création de cette école remonte aux années 1760, supprimée à la fin du XVIIIème siècle, elle est réinstaurée à partir de 1825.

 

SAUMUR (fin)

Le Cadre Noir a été constitué en 1825 pour enseigner l'équitation aux élèves officiers. L'habillement spécifique des instructeurs (dominé par le noir) est à l'origine du nom. Il devient le dépositaire des traditions équestres de l'école française d'équitation. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vendredi 1 mai 2015

TOULON (2)

 

TOULON (2)

Longtemps surnommée "La Ville des Fontaines", Toulon, dont les sources d'eau ont été rapidement captées par les Romains, a vu fleurir les fontaines publiques sur son territoire, fruit du travail de grands sculpteurs travaillant pour la Marine Royale.

Aujourd'hui, la ville compte 83 fontaines, la plupart situées dans le "vieux Toulon".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

SAUMUR (3)

 

Nous continuons la visite de SAUMUR

L'Hotel de Ville  a été construit à la fin du XVème siècle, à l'origine il faisait partie des remparts de la ville. Il est de style Gothique.  

Il a l'allure d'une maison-forte avec des échauguettes octogonales à machicoulis. Il est éclairé par des fenêtres à croisillons et surmonté par des campaniles.  

La Bibliothèque de la Mairie conserve des manuscrits remontant au XIIème siècle. 

SAUMUR (3)

 

 

La chapelle Saint Jean

A proximité se trouve la chapelle Saint Jean, qui appartenait aux Templiers.

 

Le théâtre  néo-classique

les travaux demandent moins de deux ans, ils sont achevés en mars 1866 et le 5 avril, une représentation du Misanthrope ouvre la nouvelle saison théâtrale. 

 Il reprend notamment les colonnades néo-classiques du Grand Théâtre de Bordeaux ou de la Madeleine de Paris. A gauche, la colonnade dominant la Loire présente un effet de fuite  ; en effet, le monument n'est pas rectangulaire, mais se rétrécit vers l'est.

 

SAUMUR (4)

SAUMUR suite..........

Le temple de Saumur se classe dans la catégorie des temples prostyles, qui sont décorés par un portique à colonnes sur un seul côté.

SAUMUR (4)

 

Une tour d'enceinte construite sous Louis XI

 Haute de 34 mètres, épaisse à sa base de 3,50 m, cette puissante tour forme un éperon en avancée sur l'angle sud-ouest du mur d'enceinte médiéval. Sa fonction évidente est de contrôler les routes qui passent à ses pieds et qui mènent au pont Fouchard, puis dans le Poitou

Lorsque les récoltes sont excédentaires, les édiles stockent des céréales panifiables en prévision des années de disette. La tour a servi de grenier d'abondance, selon les dires de Bernard de Haumont. Cette fonction de " tour-grenier " explique très vraisemblablement son nom ; elle a pu coexister avec sa fonction défensive, puisque la dénomination apparaît dès 1589.

 

TOULON (3)

En 1919, Félix Mayol s’étant piqué du jeu de Rugby finança la construction d’un stade pour ses nouveaux protégés en offrant 60.000 francs or.

Le Stade Mayol est atypique car situé en plein coeur de Toulon.  Impossible de le râter en baladant.

 

TOULON (3)

Une petite faim en baladant ??? essayez la CADE.

L'une des spécialités de Toulon est la Cade, une galette de farine de pois chiches. On retrouve la recette sous le nom de Socca à Nice et de Panisse à L'Estaque avec quelques différences de forme, de préparation mais la base reste la farine de pois chiches.

Direction le port de Toulon.

Le bâtiment de la mairie d’Honneur, ex Musée Naval, a été construit sur l’emplacement de l’ancien hôtel de ville du XVIIème siècle détruit également lors des bombardements. Le porche d’entrée de l’époque a été remis en place. Il comprend en particulier les Cariatides (ou Atlantes) du sculpteur Pierre Puget (XVIIème siècle). Le personnage de gauche représente « l’Effort », nommé aussi « Mal aux reins », et le personnage de droite représente « la Fatigue », nommé aussi « Mal aux dents ».

Devant la mairie d’Honneur se trouve le Génie de la Navigation,

dit aussi :Cuverville (postérieur dénudé  tourné vers la cité )