dimanche 30 septembre 2012

...UZES 2e partie...balade dans le Gard

La ville médiévale est un dédale de ruelles et de places ombragées bordées d'Hôtels particuliers du XVIIè et XVIIIè siècle.

 
On peut voir aussi une plaque devant un autre type d'Hôtel, celui des monnaies. En effet c'est dans ce lieu que les évêques d'Uzès avaient  le privilège de battre la monnaie et ainsi de jouer un rôle important dans l'économie de la ville. Bâtiment datant du Moyan-âge, remanié à la Renaissance.

 

 

L ' Hôtel de ville d'Uzès, construit au XVIIIe siècle, présente deux façades.

L'une est édifiée en 1900, façade nord, côté boulevard Charles Gide.

 L'autre, face au Duché d'Uzès, conserve son aspect d'origine offrant un bel exemple d'architecture néo-classique

 


Uzès 2 par chevrette13

 

samedi 29 septembre 2012

..autour de la cathédrale de Florence...Italie

place del duomo ou place de la cathédrale de Florence

On y trouve , entre autres :

La Loggia du Bigallo :

  Ce petit palais fut construit par Alberto Arnoldi pour la Confrérie de la Misericorde, de 1352 à 1358 :

  la loggia servait à présenter à la population les enfants perdus ou abandonnés pour qu’on puisse les retrouver ou les adopter.

 

On trouve aussi :

l'Arciconfraternita della Misericordia, fondée en 1244 et encore active de nos jours au service des malades .

 

Le palais Strozzi di Mantova :

 Le palais appartint successivement aux Bischeri, aux Buondelmonti à qui il fut confisqué pour cause de conjuration,

aux Guadagni qui le firent restaurer à partir de 1604, certainement par Gherardo Silvani ;

  sa façade a le dessin classique de l’après renaissance : files de fenêtres avec tympans saillants, portail surmonté d’un balcon, fenêtres à genoux, bossages

 


Florence autour de la cathédrale par chevrette13

vendredi 28 septembre 2012

...à lintérieur du Baptistère Florence ...Italie

L'intérieur est pavé de mosaïques, le plafond commencé au XIIIe siècle n'est achevé qu'au XIVe siècle et est fortement inspiré par l'art byzantin.

L’intérieur apparaît sobre et sévère, divisé en deux étages, et scandé par tout un système de colonnes monolithes, piliers  et pilastres .

Le caractère plastique est plus marqué au premier étage par des paires de colonnes surmontées de  linteaux  et coiffées de chapiteaux dorés  qui se détachent de la surface plane des murs.

 

 

 

La mosaïque de la coupole

Commencée au XIIIème siècle, la mosaïque de la coupole est achevée tard dans le XIVème siècle. Y ont travaillé d’abord des Romains et des Vénitiens d’origine orientale Jacopo da Torrita (décor de vrilles et petites têtes du centre)  et Apollonio Greco puis leurs éléves florentins : Gaddo Gaddi, Andrea Tafi (le Christ Pantocrator) , Meliore di Jacopo, le Maître de la Madeleine, le Maître du St François Bardi.

 


intérieur du baptistère Florence par chevrette13

jeudi 27 septembre 2012

....Le Baptistère de Florence .. voyage en Italie

Le baptistère Saint-Jean-Baptiste à Florence est situé sur la place du Duomo, face à l'entrée principale de la cathédrale Santa Maria del Fiore de Florence.

La porte sud du Battistero, qui donne accès à l'édifice, est la plus ancienne des trois.

 

 Elle est ornée de vingt-huit quadrilobes gothiques sculptés par Andrea Pisano, qui abritent des épisodes de la vie de saint Jean-Baptiste (vingt panneaux supérieurs) et représentent les Vertus théologales et cardinales

 

- l'Espérance, la Foi, la Force, la Tempérance à gauche, la Charité, l'Humilité, la Justice et la prudence, à droite - (huit panneaux inférieurs).

 

 L'encadrement Renaissance, garni de chérubins, oiseaux et feuillages, est l'oeuvre de Vittorio Ghiberti, fils de l'artiste qui exécutera les deux autres portes.

Le groupe de bronze qui surmonte la porte sud, représentant la Décollation de saint Jean-Baptiste, est l'oeuvre de Vincenzo Danti (vers 1570).

 


Le Baptistère de Florence 1 par chevrette13

mercredi 26 septembre 2012

..Florence le campanile (suite)..voyage en Italie

Le second étage  du campanile de Giotto  nous offre des  niches et statues des prophètes et des sibylles,
 et  les trois derniers étages des ouvertures géminées.

 
Quant à  la terrasse du sommet,elle est  accessible par un escalier de 414 marches, sommet qui se termine par un encorbellement.
 
Les cinq niveaux sont couverts de marbres polychromes comme le corps de la cathédrale et le baptistère Saint-Jean soit du marbre blanc de Carrare, vert de Prato, rose de Maremme et rouge de Sienne.

 

La vue qui s’offre à vous depuis le sommet de ce joyau de la Renaissance Italienne est un panorama à 360° des collines florentines , et sur les toits de Florence et ses monuments.

 (pas d'ascenseur....)

 


campanile de Florence suite par chevrette13

mardi 25 septembre 2012

..Campanile de la cathédrale ..voyage en Italie

Le campanile de Giotto est la tour campanile de l'église Santa Maria del Fiore, la cathédrale de Florence.

Sa position est inhabituelle, aligné avec la façade, probablement due au besoin de libérer la zone absidale pour la grande coupole prévue dans le projet d'Arnolfo di Cambio.

 

 

D'une base quadrangulaire de 14,45 m et d'une hauteur de 84,70 m, il est composé des éléments architecturaux suivants, par niveau :


  *un soubassement agrémenté : au premier registre, de médaillons hexagonaux représentant la Chute originelle et la Rédemption par le travail,
 *au second par des losanges, comportant les figures symboliques des planètes, des vertus, des arts libéraux et des sacrements.... (à suivre dans l'article suivant)


campanile de Florence 1 par chevrette13

 

lundi 24 septembre 2012

..Dans la cathédrale de Florence..voyage en Italie

Santa Maria del Fiore (Sainte Marie de la Fleur) est la quatrième église d'Europe par sa taille, après Saint-Pierre de Rome, Saint-Paul de Londres et le Dôme de Milan.

 Elle fait 153 mètres de long et la base de la coupole fait 90 mètres de large.

Les murs sont ornés de vitraux de Lorenzo Ghiberti et de fresques de Paolo Uccello et d'Andrea del Castagno.

 

 

La coupole de la cathédrale est la plus grande coupole en appareil maçonné jamais construite. On peut voir, à l'intérieur, une des plus grandes fresques narratives : 3 600 m2 de fresques, exécutées par Giorgio Vasari et Federigo Zuccaro

 

 


 La fresque de la coupole, le Jugement dernier, a été réalisée à Vasari au XVIe siècle.

Vous pourrez également voir les terres cuites de Luca Della Robbia et le sarcophage de Saint Zanobi, le premier évêque de Florence, conçu par Ghiberti. Une autre fresque célèbre : la fresque de Dante expliquant la Divine Comédie

 


cathédrale Florence intérieur par chevrette13

dimanche 23 septembre 2012

...Cascades du Sautadet..balade dans le Gard

Les cascades du Sautadet se trouvent au niveau du petit village de La Roque sur Cèze. Le site des Cascades est aussi joli que dangereux.

 
Ce nom "Sautadet", viendrait de l'expression "le saut d'Hadès" (Dieu grec des Enfers).

La Ceze a creusé des chenaux et des cavités qui finissent par se rejoindre et forment des crevasses dans lesquelles la rivière s'engouffre.

 

Les éléments les plus spectaculaires sont les marmites de géants.

 

                                         

 

Ce sont des cavités cylindriques (certaines ont quelques mètres de diamètre) creusées dans le lit rocheux de la rivière par le mouvement tourbillonnant des galets.


cascades du Sautadet par chevrette13 @@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@@ THEME DU JOUR DE LA COMMUNAUTE " DE BRIC ET DE BROC" géré par  TATARAY  : mouvement

 

samedi 22 septembre 2012

...UZES 1 .. balade dans le Gard

La naissance d'Uzès est contemporaine de la construction du pont du Gard qui amenait l'eau de la Fontaine d'Eure jusqu'à la ville de Nîmes.

Première visite :

 La cathédrale Saint-Théodorit est construite à partir de 1090 sur l'emplacement d'un temple romain, un premier édifice de style roman portait l'empreinte de l'influence de l'ordre de Cluny.
la cathédrale  subit une destruction totale en 1621.

Seul, le campanile, la tour Fenestrelle, resta debout, mais amputé de deux étages.

 

 


Reconstruite de 1642 à 1663
La façade de style néo-roman a été plaquée en 1873 sur l'ancien édifice.
L'intérieur, voûté d'ogives, était vraisemblablement plus riche qu'il n'apparait aujourd'hui. Dans les chapelles entourant le chœur subsistent quelques belles traces de peinture aux plafonds et sur les murs. Une grande partie du mobilier a disparu lors de la Révolution. L'orgue, parmi les plus beaux de la région est encadré de volets peints en gris et or du XVIIe siècle (1685).

 


UZES 1 par chevrette13

vendredi 21 septembre 2012

...LA CATHEDRALE DE FLORENCE ..voyage en Italie

Santa Maria del Fiore (Sainte Marie de la Fleur)  en référence à la madone de Florence, mais aussi au lys des armes florentines est la quatrième église d'Europe par sa taille.

 
Les façades sont faites de marbre blanc  , rose et vert.

  
La cathédrale est le résultat de 170 années de travail.
 La première pierre de la façade fut posée le 8 septembre 1296, d'après un projet d'ArnoIfo di Cambio .


3 portes en bronze et leurs  sculptures sont célèbres dans le monde entier :

- la porte du sud d'Andrea Pisano 1330 ;
- la porte Nord de Lorenzo Ghiberti 1401
- la porte Est de Lorenzo Ghiberti appelée "porte du Paradis".

DIAPORAMA consacré à l'extérieur de la cathédrale


Florence la cathédrale extérieur par chevrette13 ..................................LUNDI : suite des articles ITALIE .....................

jeudi 20 septembre 2012

...ARRIVEE à FLORENCE...voyage en Italie

Depuis 1600 ans, le coeur de la vie religieuse des Florentins est la place

dénommée respectivement " Piazza San Giovanni " et " Piazza del Duomo " et sur

laquelle l'on trouvele baptistère San Giovanni,

 

la cathédrale Santa Maria del Fiore (ou dôme),

 le campanile de Giotto pour ne citer que les plus importants.

La place a évolué à travers les siècles au service de l' Eglise et de la ville.                                                                                                                                                  

Sur la plupart des photos, le haut des édifices pour ne pas prendre les gens ...

 


Florence arrivée par chevrette13

mercredi 19 septembre 2012

...SAN MINIATO (fin) voyage en Italie

Suite de notre visite dans la partie haute de Miniato où se trouve la mairie mais aussi l'église du " Santuario del Santissimo Crocefisso "qui conserve un Crucifix en bois très vénéré depuis le XIVe siècle.

 

Un peu plus haut encore des escaliers mènent à la tour qui offre une belle vue sur la plaine de Toscane.

 
Enfin un personnage célèbre est passé dans cette petite ville :


Napoléon, après son expédition de Livourne, se rendant à Florence, coucha à

 San-Miniato chez un vieil abbé Buonaparte… » « Je fus sur le soir à San

Miniato. J’y avais un vieux chanoine de parent… "

 


Miniato fin par chevrette13

mardi 18 septembre 2012

...San MINIATO haut ..voyage en Italie

Sur la Piazza del Duomo, la construction du Duomo remonte au 12e s., mais l'édifice a été remanié à maintes reprises jusqu'au 19e s.

 La Cathédrale,du nom de Assunta et S. Genesio,

conserve de précieuses œuvres d'art des époques

diverses.

 L'austère façade romane contraste avec l'intérieur, clair et chargé de dorures.

Sur cette même place on trouve  le Palais épiscopal (palazzo Vescovole) et le palais des vicaires impériaux (palazzo imperiale) datant du 12e s.

Lorsque l'on emprunte l'escalier pour descendre on arrive sur une autre place :


 

Piazza della republica, cette place rectangulaire est bordée par le palais du seminaire (palazzo del seminario).

 Sa façade rouge et concave a été décorée de fresques au début du 18e.

 

...SAN MINIATO..voyage en Italie

Entre Pise et  Florence, San Miniato a été utilisée comme colonie romaine durant l' époque d'Auguste.
 

 Plus tard, elle est devenue un avant-poste du Saint Empire romain germanique avec des fortifications inévitable.

 

 

 

Visite de Miniato basso (basse, en bas de la colline) où se concentre toute la partie moderne et commerciale de la ville.

 

 

c'est là que se trouve aussi le parking car pour visiter la ville haute il faudra grimper un peu (diaporama n°2)

 

 

...GASSIN.. balade en France

Gassin, beau village de France est situé dans le Var non loin de St Tropez.

c’est aussi et surtout un patrimoine architectural et historique.

 

L’Eglise Notre-Dame de l’Assomption du village date de 1558. La Chapelle Notre-Dame de la Consolation, située en contrebas du village, au milieu des bois, est encore plus ancienne.

 

Les bâtiments de la Mairie datent de 1584. A l’origine, l’hôtel de ville n’était composé que d’une seule pièce (la droite de l’actuel rez-de-chaussée).

 

Les noms des rues du village sont à eux seuls des symboles de l’histoire de la commune.

Le « Passage du Guet », la « Porte des Sarrazins », la « Rue du Fort »,

 le « Passage des Templiers » font référence à un passé tumultueux. 

 « L’Androuno », peut-être la plus petite rue au monde qui ne laisse passer qu’une personne à la fois !

 


Gassin par chevrette13

...CARRO et le sport ... balade dans la région

Carro est aussi un spot de funboard très connu en France, car présentant des conditions de navigation idéales pour les véliplanchistes.

 


 Ce lieu est considéré comme un des meilleurs spots de vagues de tout l'Hexagone, prouvant ainsi que la Méditerranée peut être agitée !

 

 

 En effet, les vents forts de sud-est et d'ouest, conjugués à une houle parcourant la Méditerranée dans ces deux directions, viennent frapper un haut-fond et peuvent lever des vagues de plusieurs mètres faisant le régal des poulpes et des badauds venus les admirer.

 

 

Ce jour  là pas trop de vent, gentilles vagues !!

 

 


Carro -3 - sport par chevrette13

GASSIN le village

Gassin, beau village de France est situé dans le Var non loin de St Tropez.
c’est aussi et surtout un patrimoine architectural et historique.

L’Eglise Notre-Dame de l’Assomption du village date de 1558. La Chapelle Notre-Dame de la Consolation, située en contrebas du village, au milieu des bois, est encore plus ancienne.

Les bâtiments de la Mairie datent de 1584. A l’origine, l’hôtel de ville n’était composé que d’une seule pièce (la droite de l’actuel rez-de-chaussée).


Les noms des rues du village sont à eux seuls des symboles de l’histoire de la commune.
Le « Passage du Guet », la « Porte des Sarrazins », la « Rue du Fort »,
 le « Passage des Templiers » font référence à un passé tumultueux. 
 « L’Androuno », peut-être la plus petite rue au monde qui ne laisse passer qu’une personne à la fois !


Gassin par chevrette13

samedi 15 septembre 2012

SANTA MARIA DELLA SPINA

L'église est situé sur la rive gauche de l'Arno à Pise.
Ce bâtiment de marbre blanc, à l'origine un simple oratoire érigé en 1230, fut

reconstruit vers 1322-1326 à l'initiative de la famille des Gualandi par

l'architecte contremaître Lupo di Francesco et s'appela alors Santa Maria di

Pontenovo ;

 le nom de Spina (épine) lui fut préféré en 1333 quand une épine dite de la couronne du Christ y fut apportée.

 


 
En 1871, l'église fut démontée et reconstruite à un endroit plus élevé en raison des infiltrations et inondations causées par l'Arno, tout proche, qui la menaçaient. Cette opération entraîna toutefois de légers dommages à l'édifice.


La façade possède deux porches possédant des arches en linteau, décorées des statues de la Vierge à l'Enfant et deux anges attribués à Giovanni Pisano. Deux niches, dans la partie haute de la façade, hébergent les statues du Christ et de deux autres anges.


 
Le côté droit est également richement décoré, avec treize statues des Apôtres et du Christ, provenant de l'atelier de Lupo di Francesco.

 Les petites sculptures des saints et des anges, au-dessus du tympan, proviennent de l'atelier de Nino Pisano, tandis que la niche du pilier droit comporte une Vierge à l'Enfant de Giovanni di Balduccio.

 


santa maria della spina par chevrette13

PLACE DES CHEVALIERS à PISE

Cette place qui était le centre de la ville républicaine devint au XVI siècle le

siège de l’ordre des chevaliers de Santo Stefano (Saint-Etienne), spécialisés dans

la lutte contre les infidèles.

 

 

Sur cette place se trouve le Palais des Chevaliers, actuellement le siège de

l’Ecole Normale di Pisa, l’église de Santo Stefano , édifiée en 1569 et le palais

della Gherardesca (ou Palais de l’horloge) reconstruit par Vasari en 1607 sur les

reste de la "Torre della Fame" (Tour de la Faim), dans laquelle a été le Comte

Ugolino della Gherardesca, accusé de haute trahison et  fut condamné à mourir

de faim avec ses enfants.

 


place des chevaliers par chevrette13 

..Eglises à PISE....

Au cours de votre visite de la ville de Pise il est rare de ne pas trouver sur son chemin une église.

 


Voici un aperçu, chacune ayant sa particularité, soit les murs, soit l'autel, soit les marbres...

 


des églises à Pise par chevrette13

Musée de l'oeuvre du Dôme à Pise (2)

Dans les salles suivantes sont exposés des objets précieux faisant autrefois partie du trésor du Dôme :
objets en argent, reliquaires..

 

On peut aussi admirer des peintures de différentes époques ainsi que des décorations en bois sauvées de l'incendie de 1595.

 

 

 

Pour terminer la visite, dans une galerie du cloître d'énormes statues vous conduisent vers la sortie...

 


Musée de l'oeuvre Pise (2) par chevrette13

..Musée de l'Oeuvre du Dôme à PISE

Musée de l'Oeuvre (Museo dell'opera del Duomo)

Ce musée a été récemment installé, en 1986, dans un édifice du XIIIe siècle, dépendant du cloître, dans lequel habitèrent pendant longtemps les prêtres attachés au Dôme.

Il fut complètement altéré par de nombreuses réfections dans les XVie et XVIIe siècles et transformé en Séminaire de l'archevêché.

Il passa en-suite à un privé et fut pendant quelque temps le siège d'une Académie de Beaux-arts dans la première moitié du XIXe siècle.

En 1887, des soeurs Capucines acquirent l'édifice et l'utilisèrent comme couvent jusqu'en 1979.


Dans ce musée sont rassemblées des pièces significatives provenant de tout l'ensemble monumental du Dôme de Pise.

Par exemple :

 Le griffon de l'Art islamique, en bronze                                       clic photo

 


Musée de l'oeuvre Pise (1) par chevrette13

...CARRO petit village ...dans ma région

Il existe à Carro plusieurs carrières de pierre à ciel ouvert (appelée peyrière en provençal), notamment sur la corniche Baou Tailla, qui témoigne de cette activité.
 C’est l'un des sites littoraux exploités par Marseille pour la construction de certains grands édifices de la ville de Marseille depuis l'antiquité .

 On y retrouve les techniques d'extraction ainsi que des traces d' outils utilisés à
cette période.

 


Le goéland leucophée est souvent appelé gabian sur les côtes provençales.

 


Le port de Carro 2 par chevrette13

....CARRO petit port de pêche ....dans ma région

Carro est le principal port de pêche de la Côte Bleue.
 Chaque jour, lorsque la météo le permet les pêcheurs de "petits métiers" (bâteaux à filets maillants, pêche sélective, pas de chalutier) sortent caler leurs filets. C'est une pêche artisanale.

 


Le matin ils apportent leur pêche sur le petit port, souvent ce sont leurs femmes qui s'occupent de la vente.
Les poissons s'agitent encore dans les filets lorsque les pêcheurs  démaillent.

Allons faire un tour au marché ....

 


Carro la pêche par chevrette13

samedi 8 septembre 2012

...Les rues de PISE (2)...voyage en Italie

Suite de notre balade dans les ruelles de Pise jusqu'à l'Arno.


Depuis la Renaissance, les termes de Oltrarno (pour sa rive gauche) et Lungarno

(pour les quais de sa rive droite) sont utilisés à Florence et à Pise pour  désigner

les deux rives du fleuve ARNO, voire les quartiers les jouxtant. On utilise aussi

d'autres termes comme sull'Arno et Sopr'Arno.

 

Le palais Palazzo Gambacorti donne sur le Lungarno  au coin de la Piazza XX Settembre.

Il fut construit en style gothique-Pisan , avec utilisation de la pierre vert foncé, par ordre de Pietro Gambacorta ou Gambacorti.

La façade est ornée d'un double ordre de deux ou trois fenêtres à meneaux, des armoiries et des inscriptions.

 


rues de Pise (2) par chevrette13

jeudi 6 septembre 2012

......VEZENOBRES (2) balade dans le Gard

 

Suite de notre découverte :

La ville comporte encore de nos jours de nombreuses maisons datant des XIIe siècle, XIVe siècle et XVe siècle.


 Un  réseau de passages voûtés et de ruelles baptisées androunes permet de mieux découvrir la ville.
Une  cheminée dite sarrasine a fait dire que la cité aurait été fondée par les Maures.

 


Vézénobres 2 par chevrette13

mardi 4 septembre 2012

....PLACE DES MIRACLES ..Pise.....voyage en Italie

Sur la célèbre place des Miracles ne pas oublier la colonne sur laquelle trône une réplique de la Louve, ainsi que la fontaine des putti.
 

La fontaine des Putti fut édifiée dans un but d'utilité publique, pour satisfaire cette partie de la ville en eau.

 
Les trois Putti soutenant le blason sont en marbre.

Putto (putti au pluriel) est un terme architectural italien désignant sur une façade la statue d'un nourrisson joufflu et moqueur. Il s'agit presque toujours d'un garçon et parfois d'un ange.

 

 

...CAMPOSANTO (fin) à Pise...voyage en Italie

Les murs étaient autrefois recouverts de fresques qui ont été réalisées entre 1360 et le XVIIe siècle :

 


 Les Histoires de l’Ancien Testament se trouvaient sur la galerie nord.

 Cette fresque avait été réalisée par Benozzo Gozzoli au XVe siècle.
 

Le mur sud était couvert par les Histoires de la Genèse réalisée à la fin du XVe siècle par Piero di Puccio.

 

 


 La fresque la plus intéressante est le très réaliste Triomphe de la Mort,

                                           ci-dessus

 

Les spécialistes attribuent cette œuvre, créée vers 1365, à Francesco Traini ou à Buonamico Buffalmacco.

 

 

lundi 3 septembre 2012

...Les RUES DE PISE (1)...voyage en Italie

Lors de notre balade à pied dans les rues de Pise nous avons fait une petite halte devant le palais dell'Arcivescovado.


Ce palais, dont les fondations remontent au 15ème siècle, a une imposante façade datant  de la fin du 18ème siècle.

L'intérieur, caractérisé par une grande arcade , avait à l'origine une loge supérieure, qui a été fermée plus tard.


Dans le milieu de la cour est la statue de Moïse par le sculpteur Andrea Vacca de 1709.

 


rues de Pise (1) par chevrette13

....MUSEE DES SINOPIES à Pise...voyage en Italie

Musée des Sinopies (Museo delle Sinopie)

 


Installé dans l'hôpital Santa Chiara,il regroupe les sinopies (esquisses aux

contours rouge brun, parce qu'en terre de Sinope), révélées par le bombardement

de 1944, des fresques du Campo Santo.

 

 


Au 1er étage, dès le palier, trois gigantesques panneaux supportent les sinopies

des fresques attribuées à Buffalmacco:

-l'Histoire des Pères de l'Eglise,

- le Jugement dernier,

- l'Enfer et le Triomphe de la Mort (14e s.).

Une exposition sur les costumes était en place lors de notre passage

 

 


musée de la sinopie Pise par chevrette13

....VEZENOBRES (1) balade dans le Gard

Vézénobres est un petit village  connu pour son riche patrimoine architectural qui remonte à l’époque médiévale. La commune de Vézénobres se situe dans le département du Gard

Pendant le Moyen-Âge, on accédait à la cité médiévale par l’intermédiaire de cinq portes.

 

 La Porte Sabran qui date du XIIIème siècle est la seule qui soit encore présente dans le village aujourd’hui.

 Les autres portes ont toutes été détruites au cours des guerres de religion.

La porte est ornée d’une grande horloge datant du XVIIème siècle, ce qui lui a valu d’être également désignée par l’appellation Porte de l’Horloge.

 


Vézénobres 1 par chevrette13 

samedi 1 septembre 2012

...rues de PISE (3) ...voyage en Italie

De retour des bords de l'ARNO, nous traversons la place Garibaldi pour emprunter

le Borgo Stretto qui  est l’ancien axe commercial de la ville : il fait bon se

balader sous ses arcades, destinées à protéger les marchandises.

 

Arrêt photo devant l'église San Michele in Borgo.

Construite entre le 10ème siècle et 11ème, probablement sur un temple

pré-existant de Mars, représente, comme de nombreux autres édifices religieux

de Pise, le changement de style roman pisan en gothique.

La façade présente trois portails et un tabernacle gothique avec différents ordres de petits arcs et une rosace dans la partie supérieure.